"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Quelles différences entre la Kizomba et l’Urban kiz ?

Quelles différences entre la Kizomba et l’Urban kiz ?

 

Vous le savez peut-être, il y a plusieurs sortes de salsa et plusieurs sortes de bachata. Jamais 2 sans 3, la kizomba n’échappe pas à la règle des multiples. Dans le planning de cours d’une école de danses latines, on distingue l’Urban kiz de la Kizomba. Mais quelles différences ? Quelle kizomba saura vous conquérir, et pourquoi ? 

Eclaircissons cette zone d’ombre à l'aide de Steven Bairtran, professeur d'Urban kiz à Paris.


Pour commencer, c’est quoi la kizomba ?


Ne vous fiez pas à son nom, la kizomba n’a strictement rien à voir avec la zumba ! Tout comme la salsa et la bachata, la kizomba est une danse de couple marchée. Le rythme de la musique est lent et saccadé. Les danseurs peuvent donc s’affranchir d’une alternance de pas régulière. Contrairement à la salsa et à la bachata qui se dansent constamment sur huit temps, en kizomba, les déplacements se font sur trois ou cinq temps. Ces variations nécessitent une excellente connexion entre les deux partenaires, à travers le guidage et l’écoute.

Kizomba VS Urban kiz


Malgré leurs similarités, ces deux kizomba se différencient sur plusieurs aspects, à commencer par leur histoire. Née dans les années 80, la kizomba est un genre de danse originaire d’Angola. L’Urban kiz, quant à elle, est beaucoup plus récente. Elle est apparue entre 2012 et 2014. On peut dire que c’est une excroissance de la kizomba qui s’est étoffée via l’influence des musiques « Ghettozouk ». Le R&B, le Rap et le Hip Hop se sont immiscés dans la musique kizomba. De ce fait, un tout nouveau type de danse a vu le jour. C’est fatidique : Un genre musical novateur génère une nouvelle danse. Par défaut, les mouvements corporels vont systématiquement s’accorder au tempo, à l’énergie et aux instruments qui composent le son.


Les différences en 4 points :


1. La proximité


En kizomba, les deux danseurs sont assez collés. Le buste, les bras et les hanches des deux partenaires sont en contact. Seul le bras droit va permettre de guider la partenaire. En Urban kiz, on parle de connexion bluetooth : un petit espace est nécessaire entre les deux danseurs pour permettre à la fille d’exécuter ses mouvements, de s’exprimer librement. Le bras gauche du garçon va être utile pour guider les steps (pour cela, il est nécessaire de maintenir une petite tension dans le bras).


 


2. Le rythme

La cadence dans la kizomba est relativement douce et harmonieuse. La composition rythmique est plus régulière. Les transitions sont placides et le son est mélodieux. Dans l’Urban kiz, il y a des contre-mesures à flots, des arrêts fréquents, des changements de direction bruts et des acrobaties. Les musiques qui constituent l’urban sont souvent des remix au son sacadé avec un traçage hip hop.

3. La posture et les mouvements

On adopte la même posture en kizomba qu’en urban à la différence qu’en urban, les deux partenaires ne sont pas collés et sont bien gainés. En découle une posture plus droite. Notez qu’en kizomba, on ne danse pas sur la pointe des pieds. Les transferts de poids rappellent de près la samba. En urban, la fille peut se servir de la pointe de ses pieds pour anticiper les transitions.

 

 


Le saviez-vous ?


L’urban kiz continue d’évoluer. Aujourd’hui, on parle d’urban kiz fusion à dominante, salsa, bachata ou encore tango. Fred Nelson est une grande référence dans l’urban kiz tango. 

Alors, à première vue, vous êtes plutôt Kizomba ou Urban kiz ? Pour en avoir le cœur net, rien ne vaut les cours collectifs !

Dans notre école, le cours d’essai est à seulement 15€ (remboursé si inscription le jour même !). L'occasion rêvée d'intégrer une communauté passionnée et d'apprendre à danser dans une ambiance conviviale. En plus, nous avons mis en place un groupe WhatsApp dans lequel professeurs et élèves postent des vidéos et conseils autour du monde latino. Hasta luego amigos !