Le Blog

Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino.

Kizomba : quand la passion est chorégraphe de la danse

Kizomba : quand la passion est chorégraphe de la danse

La Kizomba est une danse très prisée, originaire d’Angola et qui est aujourd’hui largement répandue en Europe

et dans le monde entier. Cette danse a pour spécificité d’être lente et sensuelle mais tout de même assez rythmée. Les techniques de mouvements paraissent simples au premier abord, mais le sont-elles vraiment ? Et peut-on la qualifier de danse du paraître ?

 

Légère, douce mais rythmée !

La kizomba est une danse qui se pratique en couple, caractérisée comme une danse sensuelle et légère, où les partenaires sont proches, parfois torse contre torse et en symbiose totale. Comme la plupart des danses, les pas de bases et mouvements sont techniques et nécessitent un apprentissage progressif. Mais bien qu’elle soit une danse dite lente, elle est tout de même énergique, où le corps se dandine légèrement mais inflexible. Ce qui demande une coordination harmonieuse ; les techniques de guidage se font par le déplacement du poids du corps, les ondulations du bassin se font d’avant en arrière, le tout en étant en accord avec son partenaire et la musique.

 

La kizomba une danse du paraître ?

Certaines idées reçues persistent concernant la Kizomba. Pas évident de trouver un ou une partenaire de danse en Kizomba, surtout lorsque l’on est débutant. C’est une danse de proximité et parfois des facteurs liés à l’odorat ont aussi pour répercussion une déclinaison d’invitation.

Et quand est-il de la question du paraître ? La Kizomba est-elle pour autant une danse du paraître ? Par exemple, la Semba (ancêtre de la Kizomba), requiert un style vestimentaire plus festif et coloré souvent moins tapageur que l’Urban Kiz, qui dû à ses influences modernes suscite des tenues plus osées et avec les hauts talons.

Cela dit, la Kizomba s’adresse et reste accessible à tous, peu importe votre poids, votre taille, votre apparence. L’important, c’est de prendre plaisir, de s’amuser et de laisser la passion être chorégraphe de la danse…

 

Faut-il nécessairement se montrer et faire le show ?

Ce n’est pas juste une question de compétition. C’est aussi une question d’émotion, de passion, de savoir-être, de relation à l’autre et de sensibilité finalement.

Pas besoin d’enchainements complexes. La simplicité, c’est très bien. On danse avant tout pour soi, pour se laisser porter par la musique et se décontracter. Pour partager un bon moment avec les autres et créer une belle synergie entre cavalier et cavalière. Et c’est alors que la chorégraphie nous épate et les danseurs nous en mettent plein les yeux car on ressent leur connexion. L’amour et la passion sont de bons ingrédients pour pimenter la danse.

Pour braver les préjugés, rien de mieux que de tester les cours de Kizomba chez Salsanueva.  Apprendre progressivement, entouré de personnes bienveillantes avec des professeurs au top, pour au fur et à mesure gagner en assurance.

Vous aimerez aussi…

Image
STUDIO BLEU - Hall 1
32 rue du Capitaine Marchal 75020 Paris