"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

10 arrière-pensées inavouables que TOUTES les filles ont (eu) quand elles dansent

10 arrière-pensées inavouables que TOUTES les filles ont (eu) quand elles dansent

Qui a dit que partager une danse était, dans tous les cas, une partie de plaisir ?! 

Bien souvent, il arrive que les deux partenaires ne soient pas en totale symbiose.

Pire encore, des pensées désagréables peuvent faire surface. Alors, quand il est trop tard, quand on a déjà dit “OUI” à la fameuse question : “Tu danses ?”, il ne nous reste plus qu’à prendre notre mal en patience… ! 

Allez, il vaut mieux en rire qu’en pleurer.

(Re)découvrez le top 10 des pensées que toutes les filles ont déjà eu lors d’une danse à deux. 

 

 

1. J’espère que danser avec moi est agréable pour lui

C’est LA pensée par excellence des débutantes. Lorsque l’on commence à danser, on manque cruellement de confiance en soi. On espère, de tout cœur, ne pas être un poids pour l’autre. On n’a pas envie d’être ridicule et d’ennuyer notre partenaire. Alors, on fait un sourire gêné qui signifie : “Excuse-moi si je me trompe! Je me concentre pour faire le maximum!”. On cherche une pointe d’approbation dans les yeux du garçon. À ce moment-là, le besoin d’être rassuré est très fort. 

 

 2. J’espère que la musique va bientôt s’arrêter

Toutes les filles sont passées par là… On a dit “OUI” à la mauvaise personne et on doit s’armer de patience avant la fin de la musique. Ça peut être dû à un mauvais guidage ou encore à un regard oppressant. À ce moment-là, on a l’impression que le morceau est in-ter-mi-nable ! C’est d’autant plus vrai en Kizomba (les musiques kizomba ont une fâcheuse tendance à s’éterniser!)

 

3. J'espère qu'il adore autant que moi partager cette incroyable danse

Lorsque l'on partage une parfaite connexion avec son partenaire, on a qu'une envie : que cette agréable sensation soit intégralement partagée. À la fin de la danse, on a terriblement envie qu'il nous dise : "Encore ?" ou "Une autre ?". C'est une belle preuve de réciprocité !

 

4. Il sent la transpiration

Et on n’ose pas le lui dire… Pourtant, ça lui rendrait bien service ! Dur dur de danser aussi proche de quelqu’un qui semble remettre en cause les bénéfices du déo...

 

pack-sensual-underground.jpg

 

5. Il est trop brutal…

Erreur de débutant. Le garçon veut s’assurer que la fille fasse exactement ce qu’il a appris en cours de danse, en ligne, en vidéo, ou sur YouTube. Alors, il s’obstine à vouloir faire passer son enchaînement au détriment du confort de la danseuse ! C’est étouffant pour la fille, et pas très esthétique…

 

6. Il n’y a aucun partage, il ne sourit même pas !

Quand le danseur est beaucoup trop confiné dans son monde (tête baissée, regard posé sur le sol, pas de sourire, pas d’échange…), la fille avec laquelle il partage la danse se sent VRAIMENT seule. Même s’il maîtrise ce qu’il fait, il n’y a rien de pire que de se sentir seul à deux. Messieurs, un petit effort s’il vous plaît !

 

 7. Trop relou, je danse avec un boulet sur MA chanson !

Qu’est-ce qu’on peut être frustrée lorsque l’on n’a pas fait honneur à notre chanson favorite…

On l’attend toute la soirée, et au moment où elle arrive… on la foire à cause d’un “Oui” en réponse à la question “Tu danses ?”. Sur le coup, on aimerait rembobiner le passage qui a généré un tel égarement.

 

 

8. Il fait des passes trop compliquées pour son niveau.

Toutes les filles le diront : il vaut mieux danser avec un débutant qui fait des passes simples, bien exécutées et en rythme, qu’avec un débutant-intermédiaire qui se sent pousser des ailes. Pourquoi vouloir courir alors qu’on ne sait pas encore marcher ?...

 

 9. Ce serait trop cool que ce beau gosse m’invite à danser…

Danser, c’est bien. Mais danser avec quelqu’un qui nous plait physiquement, c’est 10 fois mieux. La danseuse va pouvoir jouer avec le partenaire, sentir sa sensualité et déployer la sienne. Les deux partenaires vont pouvoir créer une certaine tension qui les tienne eux-même en haleine. C’est un moment unique généré par une attirance physique mutuelle. Communément, les deux danseurs enchaînent plusieurs danses tant la magie de l’instant est forte. Ce phénomène est assez récurrent en bachata et en kizomba. Ces deux danses sont très propices au rapprochement.  

 

10. Pfff, à chaque fois qu’il me lance des tours, j’ai l’impression que je vais me gaufrer.

C’est une phrase de salsera ! Si la danseuse de salsa ne maîtrise pas parfaitement l’exécution d’un tour et les spots, elle aura très vite peur de perdre l’équilibre en soirée.

Pas d’inquiétude, ça se travaille !

 

D’ailleurs, il existe un programme danse en ligne pour apprendre à tourner en 21 jours : Le Programme Spinning Underground. Julien Cogordan, 2 fois champion de France en salsa et directeur de l’école de danse latine SalsaNueva Paris, en est l’initiateur. 

 

Il a mis en place ce programme de formation en ligne pour permettre à tous ceux qui croient que les tours sont impossibles à maîtriser, d’avoir une technique de tours imbattable.

 

spinning-underground.jpg

 

Bon alors, les filles ? Avec un peu d’honnêteté intellectuelle, y a-t-il une seule de ces pensées qui ne vous est jamais passée par la tête ?! 

Vous aimerez aussi…

La salsa portoricaine est-elle en voie de disparition ?

La salsa portoricaine est-elle en voie de disparition ?

La bachata signe-t-elle la fin de votre vie d’avant ?

La bachata signe-t-elle la fin de votre vie d’avant ?

5 choses insoupçonnables sur les danseurs professionnels

5 choses insoupçonnables sur les danseurs professionnels