Le Blog

Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino.

J’ai fait un show de salsa sur les plus grandes scènes parisiennes en étant amatrice

J’ai fait un show de salsa sur les plus grandes scènes parisiennes en étant amatrice

Faire un show sans être pro, c’est possible ! À condition de travailler dur… 

Julie a participé à des ateliers chorégraphiques. Chez SalsaNueva, les ateliers chorégraphiques consistent à travailler une chorégraphie bien définie (de salsa et/ou de bachata) dans le but de faire des représentations. Toutes les conditions sont réunies pour se surpasser.  
Une ancienne élève de l’école a gentiment accepté de nous faire part de son expérience.

 

Depuis combien de temps danses-tu et quelle(s) danse(s) pratiques-tu ?

Je danse depuis maintenant 6 ans. Je danse la salsa (cubaine en premier, puis salsa on1, puis salsa on2, ma préférée !) et j’ai quelques bases de salsa colombienne. Je danse également la bachata et la kizomba. J’ai fait mon premier atelier fin 2015. Le nom du show était : Mambo Gozon.  

 

Pourquoi t'être mise à la danse ?

Je danse depuis longtemps (j’ai fait du modern jazz, du hip hop…). J’ai toujours adoré ça. Depuis ado, j’avais pensé à me mettre à la salsa. A l’époque c’était les vieux qui dansaient ça. Ca a bien changé ! À l’université (Erasmus en Espagne), ils proposaient des cours. Et là, j’ai eu un déclic : j’ai décidé de m’y inscrire !  
 

Quel était ton niveau lorsque tu as décidé de te lancer dans l'aventure de l'atelier chorégraphique ?

J’avais un niveau intermédiaire. J’avais fait 1 an de porto on2 avant ! Mais j’ai fait d’autres salsa ultérieurement, ce qui a dû m’aider.  
 

Qu'as-tu ressenti une fois sur scène ?

La toute première fois, wahouu ! C’est très impressionnant car on est très très proche du public, ça m’a beaucoup stressée ! (je dois préciser que je suis de nature stressée). Mais une fois sur scène, le stress s’évacue après les premières secondes. L’adrénaline, quant à elle, reste pendant les 3 min de la danse. Mais c’est plein de sensations ! C’est vraiment trop cool.

 

As-tu progressé à l'issue de cet atelier ?

Oui, je progresse à l’issue de chaque atelier. Tu as toujours quelque chose à apprendre de toute façon. J’ai progressé en technique, en expression, en styling, j’ai aussi appris quelques portés… 
 

Selon toi, faut-il avoir un niveau forcément élevé pour faire un atelier chorégraphique ?


Non pas forcément élevé. Je pense juste qu’il faut avoir un minimum de base technique, un niveau intermédiaire. Il peut arriver que des personnes s’inscrivent en étant débutantes. Dans ce cas-là, il y a deux solutions : soit elles abandonnent, soit elles redoublent d’effort pour avoir le niveau, ce qui les fait progresser. Mais il faut redoubler d’effort et de motivation ! L’atelier ne baissera pas son niveau pour les élèves. Ce sont aux élèves à s’adapter. 

 

Qu'est-ce que ça fait d'être dans des tenues de show ?

J’adore !!! J’adore ce côté sexy, paillette. On est un groupe, on a tous le même costume. Quand on danse, les gens ne regardent pas ce qui peut éventuellement nous complexer. Personne ne va dire « oh elle a un petit bourrelé celle-là». Ils regardent la danse. Les costumes ne sont pas non plus ultra dénudés, mais tout de même sexy, et c’est plaisant ! Les costumes représentent vraiment la salsa, ils sont cool et de bonne qualité. 

 

Que retiens-tu de cet atelier ?

C’est beaucoup de travail, de l’investissement, de l’implication, de l’engagement. Si on veut se produire sur scène, on sait qu’il faut faire plusieurs répétitions (notamment le week-end !). Je retiens aussi la cohésion du groupe : bonne synchronisation, bonne ambiance générale. C’est une véritable aventure humaine. Dès que l’on fait des ateliers, on se rapproche très vite avec le reste du groupe car on partage quelque chose en commun : un moment unique, un moment fort, et cette adrénaline toujours présente !

 

Aujourd'hui, as-tu des projets de danse ?

Je suis sur un atelier chorégraphique dont le but est de faire une compétition pour les amateurs, encore un degré au-dessus. Je fais également partie de la team salsanueva, je donne des cours ponctuellement. Beau challenge ! J’aimerais aussi faire partie d’une dance compagnie : c’est comme un atelier chorégraphique mais semi pro ! Encore un niveau au-dessus mais il n’y en a pas sur Paris. 

 

Merci Julie pour ton témoignage ! Vous voulez vous aussi vous mettre à la danse de couple ? Connaître l'aventure de l'atelier chorégraphique ?

Testez le cours de votre choix dans notre école pour seulement 15€ (remboursés si inscription !). L'occasion rêvée d'intégrer une communauté passionnée et d'apprendre à danser dans une ambiance conviviale. En plus, notre école a mis en place un groupe WhatsApp dans lequel profs et élèves postent des vidéos et conseils autour du monde latino.

À bientôt sur le parquet !

Vous aimerez aussi…

Image
STUDIO BLEU - Hall 1
32 rue du Capitaine Marchal 75020 Paris