"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Danses latines : Mais c’est quoi un bon guidage ?

Danses latines : Mais c’est quoi un bon guidage ?

Grande question, n’est-ce pas ?

Tous les danseurs sont passés par cette interrogation. Et toutes les danseuses ont déjà prononcé la phrase suivante : « J’adore danser avec lui car il guide trop bien !! ».

Mais qu’entendent-elles par-là ? Qu’est-ce qu’un bon guidage ?

Julien Cogordan, 2x champion de France de Salsa et directeur de l’école de danse SalsaNueva Paris nous éclaire à ce sujet.

 

Julien, cela fait une dizaine d'années que tu danses, et pas qu'avec des femmes puisque tu donnes également des cours particuliers aux hommes dans le but d'améliorer leur guidage. Selon toi, y a-t-il une seule bonne façon de guider ?

Non, il y a autant de manière de guider qu'il y a de manière d'écouter, de suivre.

Faisons le parallèle avec la communication. Quand je suis parti pour la première fois en Thaïlande avec un ami, j’essayais de parler anglais et je ne parvenais pas à me faire comprendre. Pourquoi ? Et bien parce que je faisais de vraies phrases avec un sujet, un verbe et un complément alors que mes correspondants thaïlandais pratiquaient un anglais rudimentaire. Conclusion : ils comprenaient davantage mon ami qui, lui, se contentait de dire quelques mots-clefs. Ex : Taxi how much ?

Alors, y a-t-il une seule façon de guider ? Si un bon guidage est un guidage qui se fait comprendre, alors la réponse est non, car cela ne fonctionne que si la personne qui reçoit le message est apte à le comprendre. Il est préférable que le niveau de connexion qui permet l’écoute à la danseuse corresponde au niveau de connexion qui permet le guidage au danseur. Autrement dit, pour une interaction corporelle de qualité, il faut un niveau de connexion équivalent.

Cela dit, quand on enseigne dans une école, on enseigne conjointement le guidage et le niveau d'écoute pour aboutir à un résultat équilibré chez les deux parties. À ce stade, la danse de couple devient un univers de suggestion. On peut constater que chaque mouvement dansé par la danseuse résulte de l'action du danseur. La fluidité est si remarquable que souvent les novices ne distinguent pas l’improvisation de la chorégraphie.  

 

Selon les retours que tu as pu avoir, les femmes préfèrent-elles un guidage plutôt ferme ou un guidage plutôt doux ?

Il y a des gens qui aiment bien les massages toniques, d'autres qui les préfèrent doux. Cela peut également être le cas pour la danse. Néanmoins, le guidage qui fait l'unanimité est le guidage qui allie douceur et fermeté.

 

 

 

Selon toi, c’est quoi un bon guidage ?

Le guidage de corps. Un guidage où le mouvement du guideur provient du sol, où le guidage est synonyme de coordination bras/corps. Pour allier douceur et fermeté, il faut que le guidage soit bien dosé. Je m’explique, le guidage doit, selon moi, à la fois être ferme pour qu’il soit compris, et doux pour qu’il soit agréable/confortable.

 

Peut-on bien guider en ayant peu de passes dans son répertoire ?

Bien sûr ! La qualité n'a rien à voir avec la quantité. C'est pour cela qu'un débutant n'a pas forcément à rougir de son manque de vocabulaire à partir du moment où ce qu'il dit est clairement compris. Les danseurs veulent à tout prix de la quantité pour impressionner les filles alors que les filles cherchent avant tout le confort, la qualité.

 

Que dirais-tu aux hommes qui ont un guidage très (voire trop) ferme de peur de ne pas être compris par la fille ?

Qu'ils essaient de faire moins fort et qu'ils voient si ça marche ! Je leur dirais aussi de ne pas reproduire ce schéma avec leurs enfants au moment de faire les devoirs. Doit-on inévitablement parler fort pour être compris ?! Très franchement, je pense qu’il y a d’autres issues.

Notez que le guidage peut être puissant ET doux, ce qui est très agréable (et efficace !).

 

Quels conseils donnerais-tu aux hommes pour qu'ils se rapprochent du guidage "idéal" ? Autrement dit, comment travailler son guidage ?

En inversant les rôles avec sa partenaire. En effet, il est utile de se soucier du guidage perçu. La communication avec la partenaire permet de faire valider la qualité du guidage. Il est très important de s’intéresser à l’expérience vécue par les filles, surtout des filles qui ont l’habitude de danser avec de bons danseurs. Regardez, les lesbiennes se font plus de biens que les hétéros, c’est bien parce qu’elles se comprennent [ Rire ] !