"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Kizomba : Les réponses à vos questions (même les plus taboues...)

Kizomba : Les réponses à vos questions (même les plus taboues...)

La kizomba est devenue un véritable phénomène de mode en Europe. Tout droit venue d'Angola, la kizomba est une danse suave et accessible. C'est d'ailleurs l'une des raisons de son succès. 

Dans le milieu latino, il est très courant de coller des étiquettes sur les danses. Par exemple, il n'est pas rare d'associer la kizomba à une danse (trop) sensuelle, voire érotique.  Alors, entre les "on dit" et la réalité (bien qu'elle reste subjective), comment s'y retrouver ?
On a eu l'honneur de poser toutes les questions possibles et inimaginables à Lilly, professeur de kizomba à SalsaNueva Paris.

 

 

1/ Bonjour Lilly, tu es professeur de kizomba à SalsaNueva Paris. Tu peux donc, sans doute, répondre à la question suivante : La kizomba peut-elle se danser en solo ? On te pose cette question car on entend beaucoup parler de Lady styling salsa et de Lady styling bachata. Mais c’est moins le cas pour la kizomba. Pourquoi ?


C'est vrai qu'il est moins fréquent d'entendre parler de "Lady Styling Kizomba", tout simplement car la kizomba est, à la base, une danse qui se danse à deux. En salsa et en bachata, il y a des moments propices à la danse solo, même en social. Le garçon va lâcher la fille et chacun va se mettre à danser seul, face à face. Il est donc normal de travailler seul sa danse et d'entendre parler de "lady styling" ou de "shines". La kizomba, quant à elle, ne se prête pas à la séparation des deux partenaires. En revanche, on parle de Ginga (l'expression des hanches).

 

2/ On dit que la kiz s’apparente à du “tango africain”. Pourquoi ? Est-ce que c’est vrai ? En quoi c’est différent ?


J'ai déjà dansé du tango. Je danse la kizomba. Et franchement, je ne vois pas le rapport. Dans le tango, les jambes sont raides, et le déhanché n'ondule pas. Dans la kizomba, on bouge le popotin et les genoux sont déverrouillés.

 

3/ La salsa et la bachata sont issues d’une communauté latino, à l’origine. Et ces danses se sont vachement démocratisées partout dans le monde, y compris en France et en Europe. La kizomba, quant à elle, vient d’Angola, et pourtant, on dirait que c’est principalement une communauté africaine et caribéenne qui est absorbée par cette danse. Qu’en penses-tu ?


La bachata et la salsa existent depuis bien plus longtemps que la kizomba. De part son histoire, la kizomba qui vient d'Angola a eu du mal à s'exporter. C'est seulement en 1975, après la Guerre, que les angolais ont pu promouvoir leur culture. Ceci dit, je constate depuis quelques années un gros BOOM de la kizomba en France, et ça fait plaisir !

 


4/ Penses-tu qu’il est important de bien savoir danser seul avant de se lancer dans la danse de couple ?


Je le dis à tous les cours : Il est primordial de savoir danser seul avant de savoir danser à deux. Comment lâcher prise en couple, si on n'est soi-même pas à l'aise en solo ? Quand on sait danser seul, on a une meilleure connaissance/maîtrise de son propre corps, on a un meilleure gestion du rythme (car on n'est tributaire de personne), on peut s'exprimer librement. Et quand on sait danser seul, la danse en couple est encore plus esthétique. On a son propre style, et ça fait toute la différence ! D'ailleurs, je tiens à préciser que tout ne dépend pas toujours du garçon. Nous les filles, on est aussi là pour "réparer" les erreurs, faire en sorte qu'un mauvais guidage ne se voit pas. On a, nous aussi, notre part de responsabilité.

 

5/ Quelles sont les erreurs à ne pas commettre si on veut être une bonne danseuse de kiz ?


La première erreur est de ne jamais se remettre en question. La deuxième erreur est de ne faire que des cours. Il faut impérativement sortir danser et danser avec tout le monde afin d'explorer tous les styles, toutes les énergies et tous les niveaux. D'ailleurs, il ne faut surtout pas hésiter à tester d'autres danses. La danse est UN. Elles se complètent toutes.

 

body-movement-program.jpg

 

6/ Quels sont tes conseils pour travailler son style, seule devant un miroir ?


Mon premier conseil serait de mettre un foulard autour des hanches afin d'accentuer les mouvements. Ensuite, il faut répéter, répéter et encore répéter. À force, ça rentre forcément dans votre corps !

 

 

7/ Y a-t-il des tenues spécifiques qui pourraient mettre davantage en valeur le déhanché des filles ? Si oui, lesquelles ?


Tout ce qui va marquer les hanches va mettre en valeur le déhanché. Le plus important est que vous vous sentiez à l'aise. Évitez les jupes trop courtes si vous n'avez pas l'habitude d'en porter. Vous risqueriez de passer votre danse à la remonter. Les jeans et les leggings sont les bienvenus.

 

8/ En couple, quels conseils donnerais-tu aux filles pour lâcher prise et se laisser guider ?


Ça se passe dans la tête ! Les filles qui sont de nature autoritaires, ont, en effet, plus de mal à lâcher prise et à s'abandonner totalement à leur partenaire. Dans mes cours, je conseille aux femmes de fermer les yeux et de respirer profondément. C'est la crispation qui génère l'anticipation. D'où l'importance de la respiration. C'est ultra important d'être détendue.

 

9/ On dit souvent que la kiz est une danse qui implique que les 2 partenaires soient super proches, ce qui freine certaines filles et certains hommes. Qu’est-ce que tu en penses ? Est-ce que c’est un préjugé ?


Si on ne connaît pas la kizomba telle qu'elle se danse en Angola, oui, c'est un préjugé. Quand j'ai débuté, on m'a toujours dit que la kizomba est une danse festive que l'on peut danser avec son père, avec sa mère, avec son frère... Et moi, je ne "frotte" ni ma mère, ni mon père, ni mon frère ! Donc oui, c'est une danse où les deux partenaires sont proches, mais les hanches et le bustes ne sont pas nécessairement obligés de se toucher. Si, lors d'une danse, vous estimez que votre partenaire est trop collé à vous, faites-le lui comprendre. Vous pouvez, tout naturellement, vous écarter. Les garçons, je vous en supplie, quand vous sentez que la fille recule un peu, n'insistez pas !

 

 

11/ Comme toutes les danses, la kiz, elle aussi, évolue. Il y a eu l’apparition de l’urban kiz. Quelle est la différence entre la kiz et l’urban kiz ? Et quelles sont les similitudes ?


La kizomba vient du semba. L'Urban kiz, quant à elle, a vu le jour il y a à peu près 10 ans et elle a été inventée par 3 personnes issues du hip hop. Elles ont adaptées des mouvements issus de la danse hip hop à la danse de couple. De ce fait, la musique de l'Urban kiz est complètement différente de la musique kiz. Elle est beaucoup plus saccadée, plus street, et moins traditionnelle.

 

12/ Penses-tu que l’Urban kiz va, elle aussi, évoluer ?


Je ne sais pas du tout ! J'entends beaucoup parler de "Tarracha". Mais je ne saurais pas dire.. On verra bien ! Surprise !

 

Un grand MERCI à Lilly de nous avoir éclairés.
Pour information, vous pouvez la retrouver avec son partenaire Manu tous les mardis (19h30-20h30) et dimanches (13h00-15h00)


Les filles, vous souhaitez vous entraîner seule, devant votre miroir avec le fameux foulard ? Revivez le Live de Lilly !

 

Vous aimerez aussi…