"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Rechercher dans le Blog

Danseuses : Comment bien suivre son partenaire ?

Danseuses : Comment bien suivre son partenaire ?



Voilà une question que toutes les danseuses devraient se poser. Une bonne connexion entre deux partenaires constitue l’essence même de la danse de couple, notamment en social. Vous n’entendrez jamais un garçon dire du bien de votre danse s’il estime que vous n’êtes pas à l’écoute de son guidage.


Deux éléments constituent la base de la danse de couple : la qualité du guidage et la qualité d’écoute. Le rôle de la fille va être d’affiner son écoute et de renforcer sa capacité à comprendre les subtilités du langage corporel.


Attention, on n’a jamais dit que c’était fastoche ! Suivre à la lettre les impulsions générées par son partenaire n’est pas une mince affaire ; et faire des erreurs constitue la première étape de l’apprentissage. On vous donne quelques conseils pour que vous et Monsieur ne fassiez qu’un.



STOP à l'anticipation !


S’il y a bien un type de danseuse que les garçons réprouvent, ce sont les danseuses qui ont une fâcheuse tendance à anticiper les passes. Oui, c’est ce moment où vous pensez que votre partenaire vous impulse un tour alors qu’il suggère une caresse de cheveux. Bien entendu, les deux parties peuvent être responsable de cette confusion : le danseur qui manque de clarté dans son guidage et/ou la danseuse qui a une fâcheuse tendance à anticiper.


Toutes les filles sont déjà passées par la phase « anticipation ». À force de danser avec les mêmes cavaliers et d’enchaîner les cours, les danseuses finissent par connaître par cœur des enchaînements. Il est alors très tentant d’exécuter la passe apprise dès le premier signal reconnu, de manière automatique. Certes, cela peut fonctionner. Mais attention ! Il suffit que vous tombiez sur un danseur impulsant des passes moins classiques, un danseur dont vous ignorez les habitudes, pour que vous tombiez dans le piège. C’est le fameux moment où votre partenaire vous murmure : « T’as anticipé !! ». Argh...

 


Alors, comment arrêter d’anticiper ?


1. Arrêter de rendre service à son partenaire


Commencez par arrêter de vouloir aider votre partenaire. Cela arrive à tout le monde, le partenaire débutant impulse un mouvement avec maladresse, la danseuse comprend ses volontés et essaie de lui faciliter la vie. Elle ne le fait pas par connexion mais par réaction mentale. Résultat : le danseur ne saura JAMAIS que son guidage n’était pas adéquat. Et la danseuse développe une tendance naturelle à anticiper. Comportement à bannir à tout prix !


2. Lâcher prise


Les filles font souvent l’amalgame entre la préparation et l’action. C’est une erreur. Les danseuses doivent se concentrer sur ce qui est en train de se passer là, maintenant, tout de suite. Il est conseillé d’attendre le dernier moment pour réagir face à l’impulse que vous recevez. D'ailleurs, on dit qu’une bonne danseuse est une danseuse légèrement en retard. Être à l’écoute du subtil est le meilleur moyen de se laisser surprendre par son partenaire.


Rappelez-vous, on ne fait pas un show, on ne récite pas une poésie. On est en social. Et le principe même du social dancing, c’est l’improvisation ! Il n’y a donc pas de recette toute faite. Fermer les yeux peut être un bon exercice.

 



3. Faire attention à sa posture


Si lâcher-prise est essentiel pour rester connectée à son partenaire, une bonne posture est également indispensable. Tenez-vous droite, soyez gainée, tenue, compacte avec une posture vers l’avant. Vous devez sentir une résistance. C’est cette résistance qui vous permettra de suivre votre partenaire dans les règles de l’art. Plus la danseuse sera connectée, plus le danseur pourra être fin dans son guidage et exprimer davantage de choses.

4. Sortir danser !


Lire cet article ne suffira pas. Il faut s’exercer, se tromper et recommencer. Pour cela, rien de tel que les soirées dédiées.


Chez SalsaNueva, nous donnons l’opportunité à nos élèves de s’entraîner entre eux, dans un climat de confiance. Comment ? En organisant des soirées salsa / bachata tous les jeudis. Au menu : bonne ambiance, beau cadre et super exercice ! Plus d’infos ici.

Vous aimerez aussi…