"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Danses latines : Top 12 des phrases clichées que l’on a tous déjà entendues/prononcées

Danses latines : Top 12 des phrases clichées que l’on a tous déjà entendues/prononcées


Vous l’avez peut-être remarqué, dans le milieu latino, il y a des phrases qui reviennent sans cesse. Oui oui, sans arrêt ! On s’est dit qu’il serait marrant de les lister. Un article récréatif pour nos lecteurs en quête de divertissement.


1. « Tu ne danses que depuis 2 mois ? Je n’arrive pas à y croire ! Tu danses aussi bien qu’une fille qui pratique depuis des années ! »
C’est THE phrase que les garçons adorent sortir aux filles qui débutent. Ainsi, elles gagnent en confiance et se sentent valorisées. Belle entrée en matière :-)


2. « Non mais elle est sérieuse elle, t’as vu comment elle est habillée ?! »
Quelle fille n’a jamais sorti cette phrase ?... En général, on la sort dans deux cas de figure : soit dans le cas où le sexy frise réellement le vulgaire, soit dans le cas où la jalousie sort le bout de son nez. La fille critiquée porte une tenue qui la met en avant, ce qui peut provoquer des commentaires désobligeants auprès de la gente féminine…


3. « Lui, je te le conseille, il danse trop bien ! »
Vive la solidarité entre copines ! Quand il est très agréable de danser avec un bon partenaire, on le recommande illico presto.


4. « Lui, évite-le, c’est un gros relou ! »
Définition de gros relou : personne dont l’attitude est pesante.
En soirée, il peut s’agir d’une personne qui sent l’alcool (ce qui est très incommodant !), d’une personne carrément bourrée ou bien d’un frotteur. Bref, un douloureux moment qui peut paraître une éternité. Dans ces cas-là, on fait de la prévention auprès des copines : « Celui avec le t-shirt rouge, surtout, ne danse pas avec !! »


Vous voulez apprendre à refuser une danse dans les règles de l’art ? Nous avons consacré un billet de blog à ce sujet : ici 


5. « C’est MA musique ! »
Quand on trouve une musique cool, on a tous tendance à se l’approprier. Dans ces cas-là, pas question de se tourner les pouces, on part à la quête du danseur ou de la danseuse qui saura sublimer notre son adoré. Danser sur sa musique préférée avec un novice ? I-NI-MA-GI-NA-BLE ! 

 


6. « J’ai trop mal aux pieds »
Après 4/5 heures de danse en talons, difficile de prendre son mal en patience…


7. « Il fait TROP chaud »
Quand plus de 200 personnes se dandinent pendant des heures dans un espace clos, on peut très vite s’imaginer au Sahara…


8. « Il y a trop/pas assez de monde »
Quand il y a trop de monde, il fait trop chaud et on n’a plus assez de place pour danser. Quand on juge qu’il n’y en a pas assez, ça réduit le pourcentage de bons/bonnes danseurs/danseuses et ça affecte l’ambiance générale de la soirée. Alors, quel est le pire ?


9. « Je n’aime pas le DJ »
Question de goûts. Il y a des DJ qui ne sont pas à la page, des DJ dont le but est plus de se mettre en avant par rapport à la rareté des musiques qu’ils ont déniché, alors que d’autres sont plus sensibles à l’énergie de la salle et plus aptes à passer des musiques qui vont faire l’unanimité.


10. « Il n’y a pas assez/trop de bachata/salsa »
Une phrase qui revient souvent dans les soirées SBK (Salsa, Bachata, Kizomba). On a toujours l’impression que la danse qu’on ne danse pas est celle qui est la plus représentée. On a souvent l’impression que la répartition des musiques n’est pas équitable. C’est normal, lorsqu’on ne danse pas, le temps passe plus lentement !


11. « Les mecs n’invitent pas »
C’est ce que les filles sortent lorsque la gente masculine est sous représentée.


12. « Ça se la pète ici »
Une phrase qui ressort souvent en soirée 100% porto. Comme la salsa cubaine est vectrice de jovialité, le côté chic de la salsa porto peut passer pour de la prétention.


Il n’y a rien qui vous choque ? 85% des remarques sont des plaintes ! Même si le monde latino est censé refléter la joie et la bonne humeur, il semblerait que les français aient encore un peu de mal à passer leur revendication sous silence. Mouahaha !