"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

Rechercher dans le Blog

Danses latines : ces débutants qui ont la trouille !

Danses latines : ces débutants qui ont la trouille !

 

Bien que débuter une activité peut être très excitant de prime abord, cela peut également impliquer de nombreuses craintes chez le débutant (comme celle de ne pas être suffisamment à la hauteur). En effet, débuter la danse de couple peut être effrayant, surtout quand on est plutôt discret et pas super tactile. 

Dans cet article, on s’attarde sur ces peurs pour mieux les apprivoiser.

Vous êtes prêts ? C’est parti !

 

Les aprioris avant d’assister au premier cours de danse

 

1. Penser qu’il faut venir à 2

De nombreuses idées reçues assaillent les débutants avant d’assister à leur premier cours de danse latine. L’une des plus répandues reste le fait qu’il faudrait impérativement venir accompagné pour participer à son premier cours de bachata, salsa ou kizomba. Et oui, les danses SBK sont des danses de couple. Alors, les novices pensent qu’il faut absolument venir à deux pour être apte à apprendre. 

Heureusement, c’est loin d’être le cas ! En effet, les duos se forment sur place et changent continuellement durant le cours. Alors, ne misez plus sur la présence d’un pair pour gagner en légitimité et faire le premier pas !

 

 

2. Penser que l’on n’est pas fait pour ça

Beaucoup de personnes pensent également, à tort, que les danses de couple sont réservées à une certaine catégorie de personne. Il y aurait les gens “doués” et les autres. Là encore, cet à priori est largement discutable ! Les danses latines sont accessibles à n’importe quelle personne motivée qui souhaiterait s’initier. Alors, pourquoi pas vous ?

3. Penser qu’il faut déjà savoir danser avant d'assister à son 1er cours

Enfin, certains débutants pensent qu’il est nécessaire de savoir danser, avant de prendre des cours. Si bien que certains élèves préfèrent prendre des cours particuliers avant de “s'exhiber” dans les cours collectifs. Mais le principe même d’un cours n’est-il pas justement d’apprendre à faire quelque chose que l’on ne sait pas faire ? À quoi serviraient les écoles de danse si c’est pour enseigner à ceux qui savent déjà ?

Imaginez-vous alors une seconde assister à des leçons d’anglais, alors que vous maîtrisez parfaitement cette langue. Voyez à quel point cette situation est cocasse ! La peur du ridicule pousse les débutants à trouver des excuses un brin saugrenues.

 

 

Les craintes durant les premiers cours de danse

 

1. La peur de ne pas comprendre/d’oublier les indications du prof

Nombreux sont les débutants à craindre le niveau de difficulté des indications du professeur. Ils ont peur de se sentir perdus. Aussi, ils ont peur d’oublier les passes apprises en cours, une fois rentrés à la maison. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle une grande majorité d’entre eux souhaitent avoir accès à des contenus digitaux.

Pour répondre à cette forte demande, nous avons donc décidé de créer nos propres programmes en ligne. Ainsi, nos élèves peuvent répéter tranquillement, depuis chez eux.

 

salsa-underground-2.jpg

 

2. Pour les hommes : la peur de mal guider

La gente masculine a peur de mal guider, de ne pas être à la hauteur des espérances de sa partenaire. L’idée que la fille puisse penser “vivement le partenaire suivant” lui est insupportable.

3. Pour les femmes : la peur d’être un fardeau

La gente féminine, quant à elle, redoute l’idée d’être « moche » en dansant….Les filles, plus que les hommes encore, sont sensibles à l’esthétique, à la beauté qu’elles renvoient. N’oublions pas que l’un des critères majeurs pour la gente féminine, dans la danse, est de paraître joli… Les danseuses veulent, à tout prix, éviter de tomber dans le ridicule. 

 

 

Les craintes pendant les premières soirées de danse

 

1. Penser que tout le monde sait danser, sauf soi !

En soirée, les débutants ont tendance à penser que tout le monde sait danser, excepté eux ! C’est la raison pour laquelle ils mettent un temps fou avant de se lancer sur la piste de danse. Si bien, que certains attendent parfois de savoir vraiment danser, avant de se faire plaisir en soirée. Pourtant, les soirées sont un vrai boost pour accélérer la vitesse d’apprentissage. Bien que terrifiantes, les erreurs sont plus que nécessaires pour s’améliorer et apprendre des autres. 

2. Se sentir en terre inconnue

La différence entre les soirées et l’école de danse peut également être déroutante pour les débutants. L’espace plus réduit cumulé à la luminosité plus sombre, autant vous dire que le dépaysement est total. 

On peut facilement comparer ce phénomène à l’auto-école. Il y a une différence entre le jour où l’on va s’entraîner à passer les vitesses près du grand terrain vague désaffecté, et le jour où l’on se retrouve sur le rond-point de l’arc de triomphe !

De ce fait, voyez les soirées de danse comme une opportunité pour sortir de votre zone de confort ! C’est prouvé, les débutants qui n’ont pas trop attendu avant de faire leurs premiers pas en soirée, progressent 2 fois plus vite que leurs camarades de classe.

 

apprendre-a-danser-bachata-2.jpg

 

La peur est l’obstacle qui jalonne le parcours du danseur, et ce tout au long de son apprentissage. Il n’y a que la pratique et l’expérience qui peuvent dissiper ces peurs. Alors, n’attendez plus pour vous jeter à l’eau ! Plus vous plongerez tête baissée, plus vous ferez du chemin. 

Et n’oubliez pas : le bon moment, ce n’est rien d’autre que maintenant !

Vous aimerez aussi…