"Chaque semaine, Salsanueva délivre des conseils, des explications et des bons plans pour vous familiariser avec le milieu latino. Nous nous efforçons de répondre à toutes vos interrogations sous forme d'articles ludiques. N'hésitez pas à nous contacter si vous avez une ou des questions qui pourraient faire l'objet d'un sujet. Bonne lecture !"

5 choses insoupçonnables sur les danseurs professionnels

5 choses insoupçonnables sur les danseurs professionnels

Aussi talentueux soit-il, un danseur reste avant tout un humain ! En effet, eux aussi peuvent douter, stresser, voire même commettre des erreurs durant leurs performances. Dans cet article, on liste 5 choses que vous n’auriez jamais pu imaginer sur les danseurs professionnels. 

Ainsi, à la fin de votre lecture, vous cesserez enfin d’idéaliser la personne qui vous dispense des cours de danse. Vous la verrez avec plus d’humanité et d’empathie. Bref, elle vous ressemblera davantage !

Prêts à être surpris ? C’est parti !

 

Ils peuvent perdre leur timing en dansant

Tout comme les danseurs amateurs, les danseurs professionnels peuvent faire des erreurs, et avoir des moments d’absence. Ils peuvent, eux aussi, perdre le fil de la danse, et notamment leur timing ! Plusieurs éléments peuvent expliquer ce “faux pas” : une musique pas très inspirante, un/une partenaire avec lequel/laquelle on n’a pas trop l’habitude de danser, la fatigue, le stress ou encore le niveau sonore pas assez élevé. Il y a mille et une raisons de perdre son timing, et, bien que cela reste occasionnel, le statut de “danseur professionnel” n’enlève rien à cette probabilité.

 

Cours de danse latine Paris - SalsaNueva

 

Ils peuvent parfois être stressés avant de monter sur scène 

Même s’ils sont plus confrontés à la scène que les amateurs, les danseurs professionnels ne sont pour autant pas épargnés par le stress ! En effet, monter sur scène et être face à un public reste impressionnant, et ce, même pour une personne plutôt habituée. 

À ce propos, un jour une grande jeune chanteuse montante interviewée en même temps que l’incomparable « Ella Fitzgerald » s’exclame vis à vis d’elle en lui disant : « C’est très bizarre que vous ayez le trac avant de monter sur scène, moi je ne l’ai presque jamais »

Ce à quoi la célèbre chanteuse lui aurait répondu avec cynisme « Ne vous inquiétez pas, ça viendra avec le talent ! »

Finalement, ça s’explique assez bien. Plus on est talentueux, plus on est exigeant vis-à-vis de soi-même. Conclusion : La peur de ne pas être à la hauteur frappe aussi (et surtout) les grands artistes.

 

salsa-underground-2.jpg

 

Ca leur arrive de mal guider

Guider n'est pas un exercice de tout repos, et cela, même pour un danseur professionnel. L'homme peut tout à fait manquer d'inspiration. Il peut également induire une passe complexe et avoir du mal à la guider pour la première fois.

Danseur professionnel ne signifie pas science infuse. Ils ont, eux aussi, besoin de se tromper pour assimiler. Ils répètent encore et encore pour que le résultat escompté devienne un automatisme. L’apprentissage n’est pas un concept destiné aux débutants. Celui qui arrête d’apprendre, régresse ! L’être humain, s’il veut progresser, doit passer par la case “erreur”. 

 

Ecole de danse latine Paris - SalsaNueva

 

Ils peuvent douter de leur niveau de danse

Les danseurs professionnels ne dérogent pas à la règle. En effet, eux aussi se remettent constamment en question ! Comme la plupart des êtres humains, ils aiment se comparer à plus talentueux ou à plus compétents qu’eux (oui, il y aura toujours “meilleur” que quelqu’un). C’est d’ailleurs l’une des raisons qui les poussent à s’améliorer, et surtout à se dépasser ! Certains danseurs professionnels font de leur niveau de danse, une obsession. 

Et c’est bien légitime. En effet, pour eux, l’enjeu est majeur puisque c’est leur métier, leur gagne pain. Mais, contrairement à l’ingénieur qui a reçu son diplôme ou au coiffeur qui a passé son CAP, le danseur n’a généralement pas reçu de formation diplomate (notamment dans les danses latines).

Il construit donc sa légitimité par son parcours personnel. Il se forge une crédibilité via la notoriété qu’il peut acquérir en compétition, en dansant en soirée, à la reconnaissance de ses pairs mais aussi… parfois trop souvent, grâce aux réseaux sociaux.

 

apprendre-a-danser-bachata-2.jpg

 

Ils peuvent perdre confiance en eux

Un danseur professionnel peut tout à fait perdre confiance en lui. En effet, le fait qu’il soit professionnel, le rend, par la même occasion, plus exposé à la critique. Et donc, aux retours négatifs ! Par exemple, une performance ratée, vu par des centaines de personnes, peut être perçue comme un véritable échec. Autre exemple : une vidéo jugée “moyenne” par le danseur en question, qui met pourtant en avant l’une de ses dernières prestations, peut également faire naître en lui une remise en question.

 

Vous l’aurez compris, les danseurs professionnels sont comme nous ! En effet, il leur arrive de commettre des erreurs de timing, ou encore des erreurs de guidage. Il leur arrive également de stresser, voire même de douter d’eux-mêmes. Bref, il leur arrive d’être humain !

D’ailleurs, les danseurs pros qui lisent cet article devraient sûrement se reconnaître ! Par le biais de cet article, nous espérons avoir démystifié l’image utopiste que les amateurs se font sur les professeurs de danse. Alors, arrêtons d’être impressionné et invitons-les à danser. Ils ne mordent pas et sont super sympas.

 

Vous aimerez aussi…